Le validisme et l’impact des médias

Une sélection de 70 ans d’archives de la Radio Télévision Suisse (RTS) montre l’évolution du regard porté sur le handicap. Ce regard oscille – encore trop souvent – entre condescendance désuète, déshumanisation médicale ou admiration excessive.

«INEXCLUSIO. Une histoire, des images, des visages.» le titre du film réalisé dans le cadre du projet de recherche de l’Université de Lausanne, auquel Agile a largement été associée, en dit long sur les innombrables embûches, nids de poules et autres impasses qui parsèment les très longs et sinueux chemins de l’inclusion.

Des séquences d’archives télévisuelles sélectionnées par les chercheuses de l’Université de Lausanne ont été analysées par des autoreprésentant-es – dont deux d’Agile – dans le cadre d’un vaste projet de recherche-action participative. Anne Marcellini, directrice du programme de recherche: «Nous voulions étudier la façon dont ces images ont participé à un état d’esprit général vis-à-vis de l’invalidité, sur sept décennies, et contribué elles-mêmes à façonner nos représentations collectives.»

À travers leurs discours, ils peuvent construire des obstacles à la participation ou au contraire amener des éléments qui vont faciliter la participation sociale des personnes qui vivent avec des capacités différentes.

J’ai toujours l’impression d’être prisonnier

La sélection reflète également l’incroyable inertie des structures de prise en charges ségrégatives, de l’enfermement psychiatrique aux mesures socio-éducative de normalisation forcée, en passant par le mythe de la «guérison miraculeuse». On trouvera, par exemple, un reportage sur à l’incontournable pèlerinage à Lourdes. Son message est implicite, mais d’une violence inouïe: «Guérir? Mais de quoi?»

Ausschnitt fiktionalen Dokumentarfilm, der die Erfahrungen eines Patienten in einer psychiatrischen Klinik schildert.
Séquence vidéo «Vous avez les clés» qui montre un échange surréaliste entre un thérapeute en blouse blanche et le résident d’une institution psychiatrique
Video Un sens à l'existence
Dans la séquence vidéo «Un sens à l'existence», on assiste aux réactions et expériences de personnes qui ont également été enfermées.

Le reflet de nos représentations

Les capsules vidéo de réactions filmées à chaud révèlent aussi les contradictions inhérentes à la «prise en charge» des «invalides» et des «handicapés» en Suisse romande depuis la fin des années 1950. Elles soulignent aussi la force du validisme – intériorisé ou non – qui continue d’imprégner notre perception collective du handicap et de son florilège de préjugés aussi tenaces que rependus.

Comme le relève l’Uniscope, magazine de l’Université de Lausanne, Sur les chemins de l’inclusion est une recherche qui ambitionne via une plateforme numérique et ainsi qu’un film documentaire «dont la réalisation subtile transcende par l’émotion la pure information scientifique, d’intervenir dans la société (au premier plan, les écoles) pour contribuer au changement en cours.»

Cette sélection d’extraits de différentes émissions et de capsules vidéo est disponible sur la plateforme interactive Chemins de l’inclusion.

Plus d'articles à ce sujet

Validisme
Bundeshaus Bern
Article
Contribution

Le Conseil fédéral reconnaît la nécessité d’éliminer de la Loi sur l’assurance-invalidité les termes péjoratifs et dégradants, tout en remettant un éventuel correctif aux calendes grecques!

Saphir Ben Dakon
Porträt
Portrait

Je suis Saphir

Damian Bright an der Jubiläumsfeier Assistenzbetrag von Agile ©Mark Henley/Panos Pictures
Porträt
Portrait

Je suis Damian

Peter Buri an der Jubiläumsfeier Assistenzbeitrag von Agile @ Agile/Mark Henley
Porträt
Portrait

Je suis Peter

Maud Theler
Artikel
Article

Les mots sont trompeurs

Simone Leuenberger © Marion Nitsch/Lunax
Standpunkt
Point de vue

Le pouvoir de mots: l’exemple de «malgré»

Retour en haut