Raphaël de Riedmatten - 
Directeur, Agile

Quand on parle de validisme

D’abord apparu aux États-Unis au début des années 80 dans le contexte de la lutte pour l’égalité des droits des personnes avec handicap, le concept d’ «ableism» cherche à «rendre compte du caractère systémique des inégalités subies par les personnes dites handicapées».

Dans le monde anglo-saxon, le choix du terme s’impose comme une évidence et s’inscrit comme une réponse à la réduction de la personne à son «handicap» (disability), en mettant l’accent sur le «système complexe et multidimensionnel de préjugés et de discriminations envers les personnes en situation de handicap» et sur les structures sociétales essentiellement conçues par et pour des personnes «capables» (able).

En allemand, directement transposé par «Ableismus», le terme est de plus en plus utilisé par les activistes du handicap, impatientes de voir enfin émerger un large mouvement de revendication à l’image des luttes féministes. En français, la situation se complique: les qué- bécoises ont opté pour une transposition littérale et utilisent le terme «capacitisme» (capable = able), les activistes françaises lui préférant l’idiome «validisme». En Suisse, les deux néologismes se livrent encore une bataille épique.

Cette difficulté du monde francophone est pourtant révélatrice de l’importance des choix des mots pour «déconstruire» notre regard et nos représentations surannées des personnes «différentes» et pour initier un changement sociétal en profondeur. Car si le terme est en très vogue dans les milieux progressistes, il reste méconnu du grand public.

Un exemple structurel particulièrement évident de l’étendue du validisme reste l’utilisation administrative de termes aussi dégradants et préjudiciables que «invalide» ou «impotent».

Quand on parle de validisme...

Ce qui me frappe encore et toujours, c’est l’ampleur de l’inertie structurelle des actrices et acteurs du handicap. Il s’agit moins d’une critique que d’un constat face aux innombrables résistances, au pouvoir d’influence excessif de reliquats ségrégatifs d’un autre âge, aux querelles de clochers, à la ténacité d’une vision caritative infantilisante, aux attitudes paternalistes et condescendantes de certaine personnes dites «expertes» ou encore aux ravages de campagnes promotionnelles aussi larmoyantes que dégradantes.

Agile s'engage

Nous combattons toute forme de validismen en le nommant systématiquement et en le visibilisant: que ce soit dans le discours, les comportements ou la vie quotidienne. Une société inclusive pour les personnes avec handicap doit aller de soi.

Contre le validisme

Aidez-nous à lutter contre les préjugés et la discrimination.

Lire la suite
Faire un don

Soutenez notre combat contre le validisme par un don!

Lire la suite
Retour en haut